date: 06/11/2011

Participants : Denis, Guillaume, Jean-Luc, Marie-Aline, Aubin et Martial

 Après une petite attente en espérant Benjamin, nous partons sur Niort. Dans la voiture de Jean-Luc  se trouvaient Marie et moi-même dans l’autre Denis, Guillaume et Aubin avec son GPS.

 C’est lorsqu’on a contourné St Jean d’Angély que l’on s’est dit qu’il ne pourrait pas accuser Anne souffrante pour cette journée. En fait c’était une volonté de Denis de contourner St Jean au lieu de couper à travers. Mais à Niort nous avons fait la connaissance de quelques quartiers non nécessaires pour notre destination mais Il faudra qu’Aubin se penche un peu sur cette technologie pour améliorer ses trajets.

Pour La sortie à St Christophe de Roc nous avons un peu mis la pression sur Marie avec le niveau de l’eau. Mais j’en avais eu un bon souvenir lors de ma première sortie à l’occasion d’une JNS. Sur le site, on vérifie le niveau d’eau à la sortie. Puis les véhicules nous amènent à l’entrée dans la boue vu les conditions atmosphériques. L’équipement et la descente se font sans problème en attendant les déplacements de véhicules. L’avancée se fait de manière horizontale pendant environ 1 heure sans trop se mouiller. Puis il faut commencer à se courber et l’eau monte  au désespoir de Marie. Il faudra incliner la tête entre la surface de l’eau et la voute avant de sortir.  Tout le monde est content, Denis et Jean-Luc peuvent aller chercher les véhicules avant de pouvoir se restaurer après s’être changé.

 Après le repas où tout le monde profite des thés chauds apportés (avec ou sans sucre) direction Champdeniers. L’équipement avec des vêtements mouillés surprend mais l’approche de la rivière souterraine se présente bien avec escalier et échelle. Nul besoin d’équipement.  Nous remontons la rivière. De grandes salles apparaissent et il y a des éboulis. Nous passons de la position courbée  à la position 4 pattes. Nous croisons un groupe de spéléo des Deux Sèvres. L’un d’entre eux nous explique ce qu’ils ont fait et  nous donne une possibilité de descente dans le département.. Nous arrivons dans une grande salle et Jean-luc et Guillaume prospecte une possibilité mais l’heure qui tourne nous oblige à faire demi-tour.

Il serait préférable de faire Champdeniers avant St Christophe  car il y a beaucoup moins de d’eau et c’est plus agréable de manger et de repartir en étant au sec.

cr/mk